radiesthésie

Les baguettes

Dans la série et si j'apprenais quelque chose ?....voyons comment fonctionnent des baguettes de radiesthésie.

Les baguettes sont l'équivalent du pendule, et sont parfois préférées au pendule pour certaines recherches. Question de sensibilité ou de commodité, allez savoir....Personnellement quand je cherche quelque chose en extérieur, je préfère déblayer le terrain avec les baguettes et affiner au pendule quand j'ai rétréci le champ de recherche. Mais l'un comme l'autre doivent permettre de réaliser le travail sans qu'il soit besoin d'utiliser 36 outils différents...

Comme le pendule, les baguettes doivent vous être propres. On ne les prête pas au copain ou à la copine qui veut s'y essayer si on peut l'éviter.

A quoi est-ce que cela ressemble ?

Il y a différents types de baguettes:  je vais vous parler d'une baguette que je n'utilise pas moi-même bien que je m'y sois essayée...la baguette de sourcier.

On connaît généralement la baguette du sourcier dont le chercheur d'eau se munira parfois. En forme d'"Y", et taillée originellement dans une branche d'arbre en forme de fourche, on peut utiliser diverses essences d'arbres pour ce faire. Par chez moi, c'est en général dans du bois de noisetier ou de châtaigner qu'on fait cela. Mais il paraît que l'on trouve aussi des baguettes en plastique...ou en fanion de baleine...

Il faut simplement que le bois soit très souple, qu'il puisse se tordre sans se casser. Le bois des codres est idéal pour cela car tout jeune. Il faut que les deux axes du "Y" soient assez rapprochés l'un de l'autre et pas perpendiculaires, car dans ce dernier cas, le maniement de la baguette ne sera pas aisé.

Attention petit dessin de maternelle pour vous représenter la baguette de sourcier et la manière dont on doit la tenir....et on ne se moque pas de la dessinatrice (tant qu'on reconnaît que les petits boudins sont des doigts on est sauvé, n'est-ce pas ?....  )

img039.jpg

 

Une fois le bâton en main, il faut se mettre dans la tête que l'outil est différent mais que c'est comme si vous teniez un pendule. Même état d'esprit à avoir : neutre dans la recherche, et actif dans la compréhension de ce que vous trouvez quand vous trouvez...

Ensuite vous devez tenir la baguette comme sur le dessin. Le bout de la baguette vers le haut (ça on ne le voit pas sur mon méga graphisme en 3D...)

Ensuite le système du questionnement est le même qu'au pendule. La seule chose à savoir c'est que la recherche est simplifiée : soit c'est "rien" (position de recherche de base) soit c'est "j'ai trouvé".

Comment cela se traduit-il dans les faits ?

En position de recherche, la baguette va normalement ne rien faire ou bouger du haut vers le bas (de manière plus ou moins poussée). Lorsque vous aurez trouvé, la baguette doit normalement plonger vers le bas ou du moins marquer un mouvement très prononcé.

Pour cela il faut aussi que vous soyez souples vous-mêmes dans la manière de tenir les branches. Si vous écrasez le tout entre vos mains, rien ne va tourner, plonger ou faire de triple boucle piqué !!!  Laissez la baguette coulisser entre vos doigts tout en la tenant fermement. Attention aux crampes et aux échardes....

Et puis la baguette (qui je le rappelle est du bois vert) sèche aussi rapidement donc elle va perdre de sa souplesse naturellement au fil des jours, voire casser à la longue. Il ne faut enfin surtout pas se décourager car avant d'obtenir un résultat (et cela n'aura pas forcément un aspect spectaculaire dans les premiers temps...), il faut déjà arriver à tenir la baguette correctement et je vous jure que tenir sans coincer les deux branches en forçant leur écartement peut vous coller des crampes en moins de deux.... Mais quand ça marche, c'est magique à voir !

Voilà pour ce type de baguette.  A votre service pour de plus amples informations via le forum !

Les rad-masters

Après la baguette de coudrier, je voulais vous parler des baguettes que j'utilise : les rad-masters.

Elles sont d'abord au nombre de deux. J'ai eu les miennes lors d'un stage de radiesthésie mais je peux vous donner deux moyens d'en fabriquer vous-même....Oui, on fait dans l'artisanal chez moi ! 

Ces baguettes doivent être en métal, coudées à 90 °. Elles peuvent avoir différentes tailles. Idéalement, elles seront d'environ 20 cm pour la partie qui sera dans la main et 40 cm pour ce qui servira d'"antenne".

Petit guide de la "bricol girl" :

1. Avec deux cintres :

Je n'ai pas essayé moi-même, mais si vous massacrez un pauvre vieux cintre en métal que vous lui coupiez la tête avec une pince coupante et que vous ne gardiez que ce qui va former un "L", vous aurez votre baguette. Vous faites une permanente à un deuxième cintre et vous avez votre deuxième baguette. 

Comme ceci :

img041-1.jpg

2. Avec du laiton et du cuivre :

Ca ce sont les miennes. Ce sont deux tiges de cuivre coudées à 90 °, ayant les dimensions que j'ai indiquées plus haut.

Les manches ainsi formés sont enfoncés dans deux tubes de laiton qui sont plus courts et maintenus par deux joints de plombier en caoutchouc. Je vous invite donc à aller faire un tour dans les magasins de bricolage pour vous procurer la matière première mais c'est bête comme bonjour !

Elles ressemblent à cela :

img042-1.jpg

Je vous ai dit que j'aimais le bricolage ?...

Bref....Comment cela fonctionne -t'il ? 

Même combat que le pendule ou la baguette de sourcier vus précédemment. Il s'agit de passer une convention mentale avec vos baguettes.

Vous les prenez en main, en tenant fermement les manches. Les baguettes doivent pouvoir bouger à l'intérieur je le rappelle.

En général, en position de recherche, elles seront parallèles, droit devant soi.

Le "oui", chez moi correspond à l'ouverture des baguettes. Pour le "non", elles se croisent.

Comme ceci:

img043.jpg

Exercice n°1: Définir ses conventions personnelles :

Poser les questions suivantes:

- où est mon "oui" ? - où est mon "non" ? - position de recherche ? - suis-je un homme / une femme ?

Là vous serez fixés sur vos conventions personnelles. Elles ne correspondront pas forcément à celles que j'ai citées...

 

Exercice n°2 : rechercher quelque chose de caché:

Eh bien il s'agit de délimiter le terrain de la recherche par le questionnement "oui" / "non" mais aussi en demandant une direction. Les rad-masters vous indiqueront progressivement le sens de la recherche.

Je vous raconte comment j'ai découvert à quel point c'est génial. Je suis en stage de radiesthésie et on vient de me donner les fameuses baguettes. Mais voilà que le bouchon en caoutchouc glisse régulièrement.

Nous sortons faire des tests en extérieur dans le parc de la maison qui est très grand et chacun s'entraîne à trouver le réseau Hartmann (je vous en parlerai une autre fois...)

Et puis paf je perds le bouchon dans le pré sans m'en rendre compte. J'ai les crocs car je viens de casser mon joujou tout neuf. Sans le bouchon, le manche tombe et la baguette ne se tient pas en main... Zut !

Je reviens sur mes pas, mais je suis mal car j'ai fait le parc en long en large et en travers et j'ignore où j'ai perdu le minuscule bouchon...

Et puis là je me pose et je me dis que cela pourrait être un test grandeur nature. J'ai des baguettes, je dois pouvoir retrouver le bouchon, nom d'un p'tit bonhomme !!!  Là je tiens les baguettes tant bien que mal et je passe mes conventions.

Une fois trouvés mon "oui" et mon "non" je pointe les baguettes droit devant moi et je demande "le bouchon est-il dans cette direction ?" Les baguettes se croisent...je me retourne et je procède de la même manière sur les 4 points cardinaux sans bouger.

Les baguettes finissent par s'ouvrir entre deux points cardinaux pour m'indiquer un "oui".

Je passe alors une nouvelle convention mentale. J'avance tout doucement sur une ligne droite dont la direction vient de m'être déterminée (et la lenteur de l'opération en garantit la réussite...si on marche comme un V2, les baguettes n'ont pas le temps de détecter quoi que ce soit !) .

Je conviens que les baguettes doivent s'ouvrir si "c'est froid" et commencer à se croiser si "je chauffe" et se croiser vraiment si j'ai trouvé. Et j'ai balayé ainsi mes axes jusqu'à ce que mes baguettes finissent par se croiser définitivement. Et quand ce fut le cas, j'ai failli tomber à la renverse ! Le bouchon était pile poil sous le croisement des baguettes, posé dans l'herbe...il n'attendait que moi !!! 

Voilà un peu comment ça marche...

C'est super aussi sur une carte pour déterminer un lieu où se situe une chose recherchée..C'est alors de la télé-radiesthésie puisqu'on ne bouge pas de son fauteuil et de sa table de recherche...Mais les baguettes se croisent aussi sûrement que si l'on était en extérieur et permettent de délimiter un coin de recherche que l'on peut affiner au pendule ensuite si l'on trouve cela plus facile. Hein Malo ? On en trouve parfois des choses ???

Avec une charte, cela fonctionne aussi. Il suffit de prendre une baguette sur les 2, de positionner le manche au-dessus du cercle de recherche (voir modèle vierge dans la rubrique sur le pendule) et d'attendre que la baguette s'oriente sur un camembert qui représente une option de réponse à la question posée.

Voilà ...j'espère avoir été claire...A votre disposition sur le forum pour toute question sur les rad-masters (dans la limite de mes connaissances bien sûr !...  )

A bientôt !

Chercher un objet au pendule

Hello !

Pour faire simple et s'entraîner, soit vous avez bien un objet perdu ou introuvable qui pourrait vous servir d'entraînement, soit vous demandez à quelqu'un de vous cacher un objet quelque part dans la maison par exemple.

Lorsque l'on cherche un objet, il faut déterminer les axes de recherche puis recouper les axes entre eux pour normalement trouver l'objet au croisement de deux axes.

Comment faire ?

Une fois vérifiés la position de recherche, le oui et le non, (et parfois le rituel du "puis-je, dois-je, suis-je prête"), on peut commencer à déterminer le lieu de ce que l'on cherche par radiesthésie (sur place) ou téléradiesthésie (tranquilou dans son fauteuil en créant des images mentales ou en se servant de chartes).

Parce qu'il faut bien un début, on va commencer par la radiesthésie : Debout dans une pièce de la maison, énoncez clairement ou mentalement ce que vous faites et ce que vous cherchez (cela vous aidera à vous concentrer). Demandez si l'objet est dans la pièce où vous êtes afin déjà d'obtenir un oui ou un non. Si déjà cela bute, reposez la question autant de fois que nécessaire pour obtenir une réponse, que vous vérifierez, une fois obtenue, en posant une question test. ex: l'objet est bien dans la pièce selon le pendule. Demandez s'il est ailleurs dans la maison. Le pendule doit dire non. Ou alors le pendule est ailleurs et vous le demanderez, la giration dira oui.

Si vraiment cela ne fonctionne pas laisser tomber pour l'instant. Faites autre chose et revenez. Restez calme et ouvert.

Ensuite, si vous avez obtenu une réponse, que ce soit un oui ou un non, vous pouvez déjà délimiter le lieu de la recherche si l'objet de la question est bien dans la pièce, sinon, deux possibilités : soit vous faites la même chose dans chaque pièce, soit vous déterminez des axes de recherche.

Comment ?

Eh bien en demandant à votre pendule de vous montrer dans quelle direction se trouve l'objet de votre recherche. Alors là patience ! Vous pourrez avoir l'impression que cela ne fonctionne pas et que c'est du grand n'importe quoi tellement ça part dans tous les sens, mais non, il faut laisser le temps aux choses de se poser d'elles-mêmes. Ce que je veux dire, c'est que le pendule va quitter sa position de recherche pour faire de grands balancements puis il va finir par tourner. Regardez bien les premières oscillations. Elles devraient aller de vous vers un point et revenir vers vous puis aller vers un autre point et cela en tournant peu à peu. Il y aura un moment ou l'oscillation va se caler dans un axe sans continuer sa recherche plus avant.

Il faudra alors tracer une ligne mentale, un axe sur lequel sera situé l'objet perdu à un point non encore déterminé. Ensuite, allez dans un endroit éloigné de votre première position de recherche, et recommencez. Vous déterminerez un second axe. Par triangulation. Normalement l'objet perdu ou caché devrait se trouver à la croisée des chemins...

Alors bien sûr, en fonction de votre lieu de recherche, cela peut-être plus ou moins évident (s'il y a des murs entre, c'est compliqué de tracer des lignes mentales, sauf à savoir exactement ce qui se trouve derrière la cloison...  ). Si le lieu est trop vaste, c'est décourageant au pendule pour celui qui commence.

C'est pourquoi j'aurais tendance à conseiller de s'entraîner petit joueur et dans un espace restreint. Et la confiance venant, le reste suivra. Maintenant, la réussite n'est pas là à 100 % pour qui débute (et pour les autres non plus à mon sens). La patience et la concentration sont de mise. Attention aussi à ne pas imposer vos pensées à votre pendule. Tentez d'être neutre. Ex : Si l'objet est caché dans une pièce où il y a peu de possibilités de cachettes, ce n'est pas le pendule qui va chercher et détecter, c'est votre tête qui par jeu va essayer de deviner où c'est caché et si vous pensez très fort à cet endroit comme étant le seul endroit possible à vos yeux, je vous jure que votre pendule vous dira que c'est là, même si ce n'est pas vrai !!!

Il faut apprendre à être canal. A être soi-même un outil de recherche, dont le pendule serait un amplificateur et un révélateur.

Voilà pour un début de recherche au pendule. Vous me direz si vous avez quelques bons résultats.

Initiation à la radiesthésie

Le pendule, à portée de tout le monde ? C'est possible. Ce n'est pas une science exacte mais un exercice ouvert à tous.

Ce qu'il faut savoir avant tout, c'est que c'est une question de convention mentale passée avec l’objet lui-même. Il n'y a rien de magique, c'est bien nous qui faisons bouger le pendule. On lui dicte un mouvement guidé par notre subconscient ou par quelque chose de supérieur (question de croyance ou de philosophie). Considérons que le pendule amplifie simplement les perceptions et fait de nous des antennes humaines.

Comment choisir son pendule ?

A mon avis pour commencer il faut simplement se sentir bien avec l'objet. J'ai lu beaucoup de choses sur les pendules comme toute personne intéressée. Il est écrit qu'à chaque pendule correspond un type de recherche. Personnellement je crois pouvoir vous affirmer que l'on peut tout faire girer pour peu que l'on y croit. Il faut juste que l'outil soit équilibré.

Si vous prenez un anneau (bague par exemple) et que vous y glissez un bout de fil à l'intérieur, que vous nouez l'extrêmité, cela tournera.

J'ai remarqué cependant qu'il est bon que le fil, ou ficelle ou chaînette soit arrêtée au bout par un nœud, une perle ou ce que vous voulez. Dans certains bouquins, il est écrit que cela permet au fluide de ne pas partir et de rester sur l'outil (allez savoir...)

En tous les cas, il faut que le fil et le pendule en lui-même soient souples et ne se détachent pas. La longueur de la ficelle est idéalement entre 10 et 15 cm.

La matière est au libre choix du chercheur. Il semblerait que certaines matières s'utilisent de préférence pour certaines recherches..Je vais essayer de retrouver

Comment cela fonctionne t'il ?

En fait il faut commencer par tenir le fil entre le pouce et l'index dans la partie supérieure du fil. Plus on tient le fil au ras du pendule et moins on a de souplesse et donc d'amplitude de giration. Mon pendule en bois a une ficelle de 13 cms. Je le tiens en faisant en sorte de ne laisser que 3- 4 cms de fil entre le pincement de mes doigts et la paume de ma main.

Comme ça (excusez mon dessin de maternelle... ):

tenir-un-pendule-2.jpg

Gardez la main souple, le poignet aussi. Certains posent le coude sur la table, d'autres comme moi préfèrent ne pas le poser. Il est conseillé de se tenir droit, les jambes décroisées et en contact avec le sol.

Ah oui restez zen ! On ne passe pas un examen... En général personnellement j'aime allumer une bougie à côté et ne pas avoir de bruit en interférence pour commencer à me concentrer sur ce que je fais. Mais bon, pour tout vous dire, ça marche aussi la télé allumée à côté ou avec la radio qui me chante une ritournelle. Par contre, si je ne suis pas à ce que je fais, tout rate ou si je veux trop obtenir une réponse, j'obtiens LA réponse. Donc tout est question de concentration...avec ou sans bruit externe, il faut se vider la tête et ne rien vouloir si ce n'est une réponse juste...Ah si..si vous avez Pierre Paul ou Jacques qui entre et qui sort au moment où vous commencez, isolez vous là où vous aurez la paix. Quant on commence, on s'y met vraiment. Si c'est pour s'arrêter toutes les 30 secondes, je doute que vous y arriviez...

Un dernier conseil, si vous êtes flappi, que votre oreiller vous fait de l'oeil, allez vous coucher. Malade ou crevé, c'est loin d'être super. On obtient des réponses qui n'ont rien à voir avec la choucroute ! Quand on en obtient...

Ensuite on démarre.

Alors pour commencer....

Il s'agit de déterminer ses critères de recherche. On se fait confiance et ça tournera !

Mais si on ne sait pas ce que signifient les girations on va avoir l'air un peu stupide avec notre pendule qui tourne dans tous les sens au gré du vent...

Il faut commencer par définir plusieurs choses: - sa position de recherche, - son "oui", - son "non".

 

Comment faire ?

Il suffit de le demander. A voix haute ou basse, comme vous le sentez.

La première fois que j'ai essayé, j'ai lancé mon pendule et lui ai demandé : "Montre moi ma position de recherche. Je veux connaître ma position de recherche". Bon il a fallu que je m'accroche car je pensais au début que cela partirai tout seul comme par magie. Que nenni ! Il faut lui donner un mouvement, n'importe lequel, rien de très marqué, mais un mouvement. Et ensuite poser la question.

Pour ce qui me concerne, le pendule en position de recherche va d'avant en arrière face à moi. Pour d'autres, il peut être figé... A vous de créer vos règles. Elles ne sont pas uniques et universelles.

Ensuite il faut déterminer son "oui" en procédant de la même manière : "j'aimerais connaître mon "oui". Montre moi où est mon oui, mon positif, mon correct"

Le pendule a tourné dans le sens des aiguilles d'une montre. Même procédé pour déterminer mon "non". Il s'est avéré que le pendule tournait alors dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.

J'en connais d'autre pour qui les girations étaient à l'opposé des miennes et d'autres pour qui le "oui" partait en diagonale d'un côté et le non en diagonale de l'autre. Là encore, à vous de créer vos règles.

Si ça ne marche pas du premier coup, ne pas désespérer, recommencer, encore et encore et ne pas oublier que nous imprimons le mouvement au pendule. Ce n'est que par la suite qu'il prend une position pour signifier une chose ou une autre.

1er exercice:

Histoire de vérifier si ça marche...

Une fois déterminés les sens de giration, posez les questions suivantes :

"Suis-je un homme ?( une femme ?)" " l'herbe est-elle bleue ?"

C'est tout simple mais je vérifie régulièrement que je suis en phase avec mes pôles de recherche avant de commencer à chercher. Pour être sûre que rien n'a changé entre temps....

D'autres exercices pour commencer...c'est marrant vous verrez...

Prenez une feuille blanche, et tracez deux spirales genre "escargot", dans un sens, puis dans un autre. Comme cela :

img031.jpg

Ensuite placez votre pendule au centre de l'une ou l'autre des spirales et observez ce qui se passe....

Bon.....avant que les plus impatients (qui n'arrivent déjà pas à faire tourner le pendule) n'aillent tresser leur corde en chanvre pour se pendre ensuite, je vous dis ce qui doit se passer normalement....

Sur chaque dessin le pendule doit se mettre à tourner dans le sens de réalisation du dessin. Vous remarquerez que chaque spirale va dans un sens différent. Le pendule va tourner et suivre la spirale, mais selon que vous serez sur l'un ou l'autre des dessins, il tournera ou non dans le sens des aiguilles d'une montre...

Enfin, vous me direz...

2ème exercice:

Prenez deux pièces de monnaie de taille et valeur identiques et placez les sur une table face à vous séparées de 10 cms environ. Placez votre pendule entre, et regardez ce qui se passe. Normalement le pendule va se mettre à suivre un axe qui fait se rejoindre les deux pièces, allant de l'une à l'autre comme qui rigole...

Si ensuite vous enlevez une des deux pièces pour en mettre une différente, puis placez votre pendule au milieu, alors, normalement, le pendule va changer d'oscillation et relier un axe perpendiculaire aux deux pièces.

Le même exercice peut être fait en remplaçant les pièces par deux verres d'eau identiques, remplis de manière identiques. Ensuite videz en un plus que l'autre et observez, c'est magique !!!

 

Ah un peu plus dur ! Là on tape déjà dans la divination à très court terme. Les deux exercices qui suivent peuvent décourager mais avec de l'entraînement on réussit assez bien (c'est-à-dire pas forcément à 100 % mais on peut s'en approcher ! )

Prenez une pièce de monnaie, jetez là par-dessus votre épaule. Sans la regarder, cherchez ensuite à savoir si c'est pile ou face.

Comment faire ? En passant une convention avec le pendule : giration à gauche, c'est face, à droite c'est pile par exemple.

Où en faisant une charte...Mais j'y viens, un peu après....

Dernier exercice en la matière : prenez un jeu de cartes et sortez les quatre dames. Mélangez les. Disposez les ensuite sur la table face contre terre. Et là, essayez de retrouver la dame de coeur !... Même procédé : posez la question. En plaçant tour à tour le pendule au-dessus de chaque carte demandez : "est-ce la dame de coeur ?" Le pendule répondra oui ou répondra non. Retournez et vérifiez !

Terrible !!!

Je vais peut-être aller un peu plus vite en besogne mais vous me direz si vous avez des questions...

Une fois que tout cela est établi on peut passer aux recherches proprement dites.

Recherches:

Généralement comme entrée en matière, j'ai un petit rituel superstitieux (piqué sur un bouquin) qui me permet de vérifier aussi mon "oui" et mon "non". Je parle au pendule et je lui explique ce que je veux savoir brièvement en précisant que je ne veux de mal à personne. Ensuite je pose trois questions au pendule:

- Puis-je poser cette question ? - Dois-je poser cette question ? - Suis-je prête à poser cette question ?

Si j'obtiens un oui à chacune, je fais la recherche, si j'obtiens ne serait-ce qu'un non, je pose le pendule et vais faire autre chose. Ca peut paraître bizarre, mais bon, c'est un rituel...Et je me dis que je me fais confiance au point de me dire que si mon subconscient me dit d'aller faire un tour c'est que je ne dois pas encore faire la recherche. Je m'y remets plus tard ou pas du tout si le "non" persiste.

Ma petite bougie à côté, mes trois questions posées, je passe aux questions .

En fonction des demandes de mes consultants, je me sers alors de "témoins" ou de "chartes".

Parfois, pour les voyances en ligne, je n'ai besoin de rien d'autre que des mots qui me sont écrits pour ressentir la personne. Parfois, c'est "froid", je ne sens rien et là j'ai besoin de la photo du sujet pour me concentrer. Et là en général, si c'est froid, il y a un risque sur deux que je rate certaines réponses.

Je ne sais pas pourquoi, je continue d'apprendre...

Comment fonctionne une charte ?

D'abord je vous en montre quelques -unes, faites artisanalement....

Une vierge :

img023.jpg

Vous pouvez mettre à l'intérieur ce que vous voulez pour les recherches à faire. N'oubliez pas cependant de toujours mettre un camembert "autre", pour permettre au pendule d'évacuer les propositions, si aucune ne convient pour la réponse.

Et d'autres remplies pour des recherches diverses :

img037.jpg

img068.jpg

En général, j'écris le nom du (de la) consultant(e) au centre du cercle et les options possibles dans des fractions du camembert.

Et je pose mes questions. Attention, toujours veiller à poser une question claire et précise, et une à la fois (pas un cumul de plein de questions !) Et chaque question doit appeler soit un "oui", soit un "non", soit avoir pour réponse une des fractions du camembert. Important si vous faites un camembert, toujours laisser une porte de sortie (une fraction appelée "autre" pour "autre possibilité") car il faut avoir assez d'humilité pour se dire qu'on ne peut penser à tout !

Voilà. Les résultats que j'obtiens avec les recherches radiesthésiques sont à ce jour de l'ordre de l'aléatoire : tantôt je tombe juste, tantôt, je rate complètement ma recherche. Il faut donc du travail, de la persévérance et du plaisir. Ne surtout pas se décourager !!...

Rendez-vous sur le forum pour échanger sur le sujet si vous le souhaitez !